maison

Construire une maison en bois

Dazibao Blues > Le blog de Christian et Sylvie

Il existe depuis longtemps de nombreux types de maison en bois, dont les principaux modèles constructifs sont :
la maison à structure poteaux/poutre ;
la maison en panneaux de bois massifs contre-collés;
la maison à ossature en bois ;
la maison en bois massif empilé (madriers, troncs ou rondins, parpaing en bois).

Le bois peut être durable face au temps. Il existe par exemple des maisons à colombages plusieurs fois centenaires dans différentes régions d'Europe (Allemagne, France, Norvège, Suisse, etc...) ou en Asie. Le bois a joué en très grande partie dans leur longévité et résistance[réf. nécessaire] face aux années.
Les techniques constructives scandinaves, plusieurs fois centenaires, comme le quartier de Bryggen, à Bergen, permettent de se rendre compte de la longévité des constructions ainsi produites. Au delà du seul aspect financier et patrimonial, l'investissement dans une maison bois massif est un réel investissement écologique : le CO2 contenu dans le bois, que celui-ci a absorbé pendant sa vie de pousse, est une protection longue durée pour la planète.
La plus vieille maison en bois en Europe connue date de 1208 et se situe en Suisse[réf. nécessaire].
En plus d’être recyclable et biodégradable (s'il n'a pas été verni ou traité), le bois est aussi une source d’énergie grâce à sa combustion.

Pendant la fabrication des matériaux utilisés dans l’élaboration de n’importe quelle habitation, de l’énergie est consommée mais surtout de la pollution est libérée dans l’atmosphère sous forme principalement de CO2. Selon les matériaux transformés, la quantité de CO2 produite diffère. Le bois peut offrir une réduction de moitié de la quantité de CO2 relâchée dans l’atmosphère. En outre, le bois a une capacité de stockage de CO2 importante ce qui permet de limiter son dégagement. Toutefois, la destruction du bois (naturelle ou par combustion) entraine le rejet dans l'atmosphère de la totalité du CO2 précédemment stocké.
Un autre aspect environnemental d'un chantier mettant en œuvre du bois est la faible quantité de déchets sur le chantier car toutes les chutes peuvent être recyclées ou brulées dans une chaudière.

La structure porteuse de la maison est constituée de poteaux et de poutres généralement en bois massif ou lamellé-collé, assemblés rigidement entre eux ce qui lui donne une grande indéformabilité. Entre ces éléments porteurs sont insérés des baies vitrées qui, lorsqu'elles sont fixes, peuvent être installées sans recourir à une menuiserie intermédiaire, des blocs de maçonnerie isolants non porteurs (par exemple des blocs de béton de chanvre), d'éléments de murs qui peuvent être constitués d'une ossature bois (comme dans la maison à ossature bois décrite ci-après) ou d'un empilage de madriers comme dans le cas de l'ossature « à la mégevanne » (région de Megève. Ces murs font office de remplissage et n'ont pas de rôle porteur. La construction peut se faire sur le lieu même, mais gagne énormément en précision et en fiabilité à être réalisée dans un atelier. Ce type de construction permet de réaliser de grandes portées préservant de grands volumes libres et des façades très ouvertes. Sa complexité de réalisation la réserve habituellement à des réalisations de qualité ou aux façades sud des constructions bioclimatiques.

Ces panneaux contre collés peuvent permettre de réaliser une maison du sol au plafond. La maison peut être construite sur une dalle de béton classique, ou sur des pilotis, auquel cas, le plancher pourra lui aussi être posé en panneau. Tous les murs réalisés avec ce type de panneau sont porteurs. Les planchers et toitures peuvent également être réalisés ainsi.


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_en_bois