maison

Définition du lambris

Dazibao Blues > Le blog de Christian et Sylvie

Traditionnellement, le lambris est un ouvrage d'assemblage constitué de panneaux de bois placés dans des cadres ou un revêtement de bois, de stuc ou en marbre généralement placés sur les murs intérieurs des habitations pour les habiller et les décorer.
Il existe aussi des lambris PVC et des lambris revêtus de papier ou placage sur panneau support MDF ou Panneau de particules. La surface d'un lambris peut être plane, quelquefois courbe.
Jusqu'au début du xxe siècle les lambris étaient richement sculptés et ornementés dans le style de l'époque1. Aujourd'hui ils sont surtout utilisés pour leur aspect pratique, en particulier par rapport à la gestion de l'humidité des murs.
Lambrissage, se dit également pour un revêtement de menuiserie, plus ou moins ouvragé, placé en dessous d'un plafond ou d'un enduit de plâtre jeté sur des lattes jointives, disposées sous les chevrons d'un comble.

On distingue 1 :
les lambris d'appui, s'arrêtant à hauteur d'appui, les lambris de demi-revêtement, montant plus haut que la « hauteur d'appui » mais moins haut que le sommet du mur, et les lambris de hauteur, montant jusqu'au plafond.
les lambris de revêtement (des murs) et de couvrement (des plafonds)
les « revêtements » (lambris faits en planches entières ou par frises rainées) des lambris proprement dits réalisés en bâtis et panneaux assemblés à glace, à petits ou à grands cadres.

Lambris médiéval
D'après Viollet-le-Duc, les lambris, autrefois appelés Lambruscature ne s’employait, au moyen âge, que pour désigner un revêtement uni de planches. Les charpentes des xiiie siècle, xive siècle et xve siècle sont souvent, à l’intérieur, garnies de lambris en forme de berceau plein cintre ou en tiers-point. Ce sont alors des charpentes lambrissées. Ces lambris étaient toujours revêtus de peintures plus ou moins riches. On en voit encore beaucoup en Bretagne, en Normandie et en Picardie. La grand’salle du Palais à Rouen est couverte par une charpente lambrissée. La salle de l’hôpital de Tonnerre possède également une énorme charpente lambrissée. On garnissait aussi fréquemment de lambris la partie inférieure des salles ou chambres, c’est-à-dire de planches avec couvre-joints au-dessous des tapisseries. Ces lambris étaient isolés des murs et cloués sur des tasseaux scellés au plâtre dans des rainures. « On évitait ainsi la fraîcheur des murs, toujours assez dangereuse dans les habitations2. »
Au xviiie siècle, le lambris désigne tous les ouvrages d'assemblage4 destinés à couvrir les murs des appartements; il se distingue, par rapport à sa construction, en plusieurs sortesN 1:
Lambris d'assemblage - Lambris dont les battants et les traverses sont sans moulure et les panneaux sans plate-bande, soit que les panneaux soient renfoncés ou affleurent avec les bâtisN 1.
Lambris à table saillante - Lambris dont les panneaux sont en saillie sur les bâtisN 1.
Lambris à bouvement simple - Lambris dont les bâtis portent sur l'arête une seule moulure, faite avec un seul outilN 1.
Lambris à petit cadre - Lambris dont les bâtis portent sur l'arête plusieurs moulures faites avec différents outilsN 1.
Lambris à cadre élégi - Lambris dont les battants et traverses sont diminués d'épaisseur sur une rive et portent sur l'autre un cadre plus ou moins riche de profil, qui fait saillie sur le champ, et qui est pris aux dépens des battants et traversesN 1.
Lambris à grand cadre ou à cadre embrevé - Lambris dont le cadre fait saillie sur le bâti et qui n'en fait pas partie, mais qui y est embrevé par une simple ou une double languette, ou qui y est rapporté à plat-jointN 1.
Lambris à un parement - Lambris qui est brut derrière
Lambris blanchi au double parement - Lambris ou une porte dont les bâtis et panneaux sont corroyés derrièreN 1.
Lambris arasé au double parement - Porte dont les panneaux sur ce second parement affleurent le bâtiN 1.
Lambris à double parement - Porte qui à les mêmes cadres sur les deux faces, pour toutes ces espèces de lambrisN 1.
Lambris de hauteur - Lambris qui garnit toute la muraille entre les deux planchers d'un appartementN 1.
Lambris d'appui - Lambris qui ne porte que 2 à 4 pieds de hauteur, au-dessus duquel on tend du papier ou de l'étoffe, ou qu'on couvre de peintureN 1.
On donne aussi, dans le toisé, la dénomination de lambris à tous ouvrages semblables, tels qu'aux portes, aux embrasements de croisées et autres, aux faces d'armoires, aux faces d’alcôves, aux buffets et autres meubles, ainsi qu'à des volets de fenêtres5, etc.N 1.
Au début du xviiie siècle, les murs sont crépis ou lambrissés de panneaux de bois chanfreinés et rarement ornés d'un chapelet de graines ou de perles. Au milieu du xviiie siècle, les panneaux des lambris sont soulevés et les moulures s'inspirent des moulures romaines à profil circulaire. Au début du xixe siècle, les lambris à panneaux sont relégués aux pièces secondaires (les pièces principakes étant en plâtre) et recoivent une mouluration délicate, s'inspirant dans les années 1820 à 1830 de la mouluration grecque, puis devenant très variée dans les années 1830 à 1840 (tore en amande, à listel, en demicœur).